Echecs des régimes…

HelpLes chiffres les plus couramment avancés concernant le taux de réussite des régimes amaigrissants sont de 75% de bons résultats dans la première année, suivis de 80 à 90 % d’échecs, c’est-à-dire de reprise pondérale, lorsque la période considérée est de 3 à 5 ans.
L’échec des régimes doit être compris comme l’échec du contrôle cognitif du comportement alimentaire sur le moyen et long terme. Ce que nos patients expriment en nous disant qu’ils tiennent bon, puis qu’ils craquent ou qu’ils lâchent.
Qui plus est, les régimes amaigrissants ont des effets iatrogènes. Leur pratique régulière entraîne des désordres pondéraux, médicaux, alimentaires ou psychologiques, largement décrits dans la littérature.

Extrait d’un article du Dr Gérard APFELDORFER (psychiatre), Dr Jean-Philippe ZERMATI (médecin nutritionniste), membres de l’association GROS (Groupement de réflexion sur l’obésité et le surpoids).

D’autres solutions sont possibles !

En 2014, donnez-vous toutes les chances de réussir

N’hésitez pas à me contacter pour en parler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>