Archives pour la catégorie Les nourritures terrestres

Chandeleur sans gluten

Une pâte à crêpe pour la chandeleur ! Oui, mais sans gluten …parce que c’est bon et que les intolérants ou les personnes sensibles au gluten pourront se régaler comme tout le monde !Ingrédients pâte à crêpe

  • 250 g de farine sans gluten : sarrasin (100 g), noisette (50 g), châtaigne (50 g), pois-chiche (50 g)

Ce mélange de farines sans gluten s’est fait suivant mon inspiration du moment. J’aime beaucoup associé le sarrasin et la noisette. Attention de ne pas confondre, la poudre de noisette avec la farine de noisette, beaucoup plus « sèche » . La farine de pois-chiche vient adoucir la châtaigne. Cette dernière est très forte en goût et ne plait pas à tout le monde. Vous pouvez aussi remplacer la base de farine de sarrasin par de la farine de riz, plus neutre.

3 farines

N’hésitez pas à créer votre propre mélange de farines sans gluten ! Sucre complet-page-001

- 0,5 litre de lait végétal : j’ai utilisé du lait de riz. Mais je vous recommande également le lait d’amande.

- 2 œufs

- 2 cuillères à soupe de sucre complet (type rapadura) pour plus de goût et de minéraux !Argan oranger

 

 

- 2 cuillères à soupe d’huile : vous pouvez utiliser une huile « neutre » en goût comme l’huile de tournesol.

J’ai choisi une saveur plus chaude avec de l’huile d’Argan.

C’est aussi parce que je prévois de manger ces crêpes avec de l’amlou. Il s’agit d’un savoureux mélange d’amandes torréfiées broyées, de miel et …d’huile d’Argan. Cette pâte à tartiner a un goût incomparable (très bientôt, je vous proposerai sa recette version « express »)

  • Pour rester dans les saveurs orientales, j’ai ajouté un peu de fleur d’oranger

gif pâte à crêpe

Pour la réalisation, il suffit de mélanger les farines et le sucre, de creuser un puit et d’ajouter les œufs battus,le lait, l’huile et la fleur d’oranger. C’est prêt !Rq: une pâte à crêpe sans gluten ne nécessite pas de temps de repos.

 

 

Vous n’avez plus qu’à faire cuire vos crêpes comme à votre habitude. Il sera cependant difficile de les faire sauter. Ne vous attendez pas non plus à obtenir des crêpes « dentelles » très fines.

DSC_0249 b

DSC_0250

Elles n’en sont pas moins savoureuses nature, avec de l’amlou, un filet de miel ou une marmelade d’orange.

DSC_0251

 

 

 

 

 

 

 

Crème dessert au Yuzu

Pour mettre du soleil dans ces jours pluvieux de rentrée, je vous propose un dessert simple et rapide au yuzu…Au yu-quoi ? Au yuzu, cet agrume entre le citron et la mandarine, peu juteux mais dont le zeste renferme un parfum unique ! Il nous vient d’Asie et il est très utilisé au Japon.Marmelade de  yuzu au miel umami

Mais par chez nous, pas facile de le trouver sous forme de fruit : si vous avez un tuyau, je suis preneuse ! En revanche, vous le trouverez sous forme de jus chez Kioko, 46 rue des Petits Champs, à Paris. Je vous conseille vivement d’aller aussi faire un tour sur le site UMAMI, une épicerie japonaise en ligne et haut de gamme, avec plein de produits de très grande qualité (dont une sauce soja non pasteurisée, condition indispensable pour qu’elle garde ses vertus probiotiques). Mais je m’égare. Revenons à notre yuzu qui se décline sous forme de boisson type limonade, de sirop, de vinaigre, de sauces variées et d’une délicieuse marmelade de Yuzu au miel.

Comme indiqué sur le site, vous pouvez la diluer dans de l’eau chaude pour faire une sorte de thé de yuzu, très réconfortant. Elle parfume divinement les laitages …et permet de réaliser de nombreux desserts au yuzu quand on n’a pas de yuzu sous la main !!!

A propos de dessert, vous vous laisserez bien tenter par une petite crème végétale au yuzu ?Verrine crème yuzuPour 4 personnes :

  • 400 ml de lait végétal au choix (soja, riz, amande, épeautre, avoine, pistache, etc.)
  • 100 ml de crème végétale au choix (soja, riz, amande, épeautre, avoine, etc.)
  • 6 c. à soupe rases de fécule de maïs ou d’arrow-root
  • 3 c. à soupe de noix de coco râpée, d’amande ou de noisette en poudre
  • 2 c. à soupe de sirop d’agave ou d’érable
  • ½ cuillère à café d’extrait d’amande amère ou 1 c. à café de vanille liquide
  • 1 à 2 belles cuillères à soupe de marmelade de yuzu
  • En déco: noix de coco râpée, le zeste d’un citron, quelques amandes ou noix concassées, etc.

Recette crème yuzuVerser tous les ingrédients dans la casserole, hormis la marmelade de yuzu et les ingrédients de déco. Bien mélanger au fouet.

Faire chauffer à feu moyen, jusqu’à épaississement de la crème, sans cesser de mélanger au fouet.

Lorsque la préparation monte en crème (type crème pâtissière plus légère), couper le feu et ajouter l’extrait d’amande amère ou la vanille. Mélangez une dernière fois.

Répartir dans 4 ramequins préalablement garnies d’une (ou deux)  belles cuillères de marmelade de yuzu. Laisser refroidir avant de placer au réfrigérateur 1 à 2 heures.

Saupoudrez de noix de coco râpée, de zeste d’un citron, d’amandes ou noix concassées, etc. avant de servir. Perso, j’ai juste saupoudrez d’un peu de sucre de coco qui a fondu sur la crème encore chaude.

Régalez-vous crèmes au yuzu

 

Cookies végétaliens & sans gluten

cookies végétalien sans gluten 2Pour fêter la fin de saison de l’Atelier du Shen (cliquer pour en savoir plus), je vous propose des cookies végétaliens, c’est à dire sans aucun ingrédient d’origine animale : pas de lait de vache , pas d’œuf, pas de beurre ! En plus, ils sont sans gluten.

Mais alors il y a plus rien là-dedans ? Si, si , je vous rassure plein de bonnes choses : des farines sans gluten de riz complet, de noix de coco et de sarrasin, du lait de riz-coco et du beurre de noix de coco qui apportera un « fondant-croustillant » incomparable.

En dégustation cet après-midi et la recette tout de suite maintenant :Ingrédients cookies VG sans gluten

  • 120 g de farine de riz complet
  • 40 g de farine de sarrasin
  • 20 g de farine de noix de coco
  • 1 cuillères à café de poudre à lever sans gluten
  • 180 g de sucre de coco ou complet type rapadura
  • 1 cuillère à soupe de purée d’amande
  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco fondu
  • 12,5 ml de lait végétale de riz-coco
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 40 g de chocolat en pépites
  • 25 g de fruits séchés (raisins, cranberry, abricot…)
  1. Sortir l’huile de coco du réfrigérateur au moins 1 heure avant pour la rendre fluide,
  2. Mélanger les ingrédients « secs » : farine, poudre levante, sucre,
  3. Ajouter les ingrédients « humides »: l’huile de coco, la purée d’amande, le lait végétal et l’extrait de vanille et mélanger grossièrement,
  4. Ajouter la garniture de chocolat et fruits séchés
  5. Former vos cookies à l’aide d’une cuillère à café humide (évite que la pâte ne colle) et déposer sur une plaque de four recouverte de papier cuisson
  6. Enfourner dans un four préchauffé à 180° pendant 12 à 15 mn !
  7. A la sortie du four, déposer sur une grille.

Très beau dimanche à tous !

 

 

 

 

Apéro de printemps

Voici une petite idée pour un apéro  plein de santé et de vitalité :

Crackers sans gluten, tartinade de lentilles germées & algues,

décorée de pousses de chia et graines de poireaux germées.

A boire avec un Kombusha fait maison, bien frais !apéro de printemps-page-001

  • En attendant que la pluie cesse, mettez des lentilles vertes à germer.
  1. Il vaut mieux utiliser des lentilles d’origine biologique.
  2. Rincez les lentilles et laissez-les tremper une nuit (prévoir un volume d’eau suffisant : ça gonfle !)
  3. Rincez à nouveau le lendemain matin et placez les lentilles dans un germoir (ou tout bocal muni d’une grille laissant s’égoutter les graines)
  4. Au bout de 24 à 48h, un germe blanc apparaît….Et peut-être  le soleil aussi !
  • Tartinade  lentilles & alguestartinade algues & graines germées
  1. Dans un mixer assez puissant (idéalement un vitamix), mettez les lentilles germées, quelques cornichons (à la polonaise, pour ma part, car moins acides), un trait d’huile (au choix et selon votre goût : noix, noisette, chanvre, colza, sésame…) et des algues (déshydratés, en paillettes, du type dulse, laitue de mer, nori… ou bien même fraîches)
  2. Mixez jusqu’à obtenir une texture crémeuse
  3. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire (mais attention, l’emploi d’algues de mer apporte en principe suffisamment de sel)
  4. Réservez au frais

Pour conserver ce « pâté végétal » pendant quelques jours, ajoutez du jus de citron.

  • Crackers sans gluten
  1. Mélangez 250 g de farine sans gluten (moitié farine de riz, moitié farine de sarrasin, par exemple) avec 100 ml d’huile d’olive et une cuillère à café de gomasio (mélange sel et sésame)Crackers sans gluten
  2. Formez une boule de pâte et placez au frais, au moins 1 heure
  3. Etalez finement la pâte. Attention, les pâtes sans gluten sont friables et peuvent s’avérer difficile à travailler. Pour plus de facilité, j’étale ma pâte entre une feuille de papier cuisson et du film étirable.
  4. Découpez à l’emporte-pièce (ou avec un petit verre) et déposez les morceaux de pâte sur une grille recouverte de papier cuisson
  5. Faites cuire 10 à 15 minutes à 180°, chaleur tournante si possible.

Se conserve plusieurs jours dans une boîte métallique.

  • Pousses de chia Graines de chia germés 2

Réputées pour leur richesse en oméga 3, le chia peut aussi se faire germer. Comme il s’agit d’une graine mucilagineuse, il faut un germoir spécial. Il se compose d’un récipient remplie d’eau surmonté d’une grille où seront déposées les graines. Les racines vont ainsi pousser à travers la grille. Il suffit ensuite de couper au ciseau les jeunes pousses pour les consommer.

  • Graines de poireaux germés

poireaux germés

 

 

 

 

 

 

 

 

Très décorative, ces graines ont une saveur très marquée: piquante et aillée.Kombusha

  •  Kombusha

Cette boisson se réalise à partir d’un thé (noir ou vert) sucré qui est mis à fermenter  avec une culture de levures et bactéries appelée couramment « champignon » kombucha.

Cette boisson légèrement pétillante (et très faIblement alcoolisée) est un concentré en probiotiques (les bactéries bénéfiques qui peuplent nos intestins).

On la trouve désormais dans certains magasins bio. Mais dans la plupart des cas, elle a subi une pasteurisation tuant tous les microorganismes…et n’a donc plus grand intérêt ! Une fois encore, mieux vaut réaliser sa boisson Kombusha soit même !

A déguster dès que le soleil de printemps sera revenu…bientôt !

 

 

 

 

Déj aux feuilles de brocolis rouge

Dans le brocolis, tout est bon, même les feuilles ! Le brocolis fait partie de la famille des brassicacés (anciens crucifères) qu’il est idéal de consommer au cours d’une cure detox de printemps !Brocolis rouge, potimarron et lentilles web3

Sur le stand de la ferme des Alluets du marché de Sartrouville (le dimanche matin), vous pouvez trouver du brocolis rouge  (et aussi toute sorte de légumes anciens, et même du chou Kale !).

Cette poêlée de brocolis rouge se situe entre hiver et printemps, comme la météo ;-) , car je l’ai agrémenté de potimarron . Une fois cuit le brocolis rouge devient très foncé.

La réalisation est très simple:Brocolis rouge, potimarron et lentilles web2

  1. Poêlez des cubes de potimarron (pas besoin de les peler) dans un peu d’huile d’olive pendant quelques minutes
  2. Ajoutez les têtes de brocolis rouge (ça marche aussi avec des verts !) qui doivent rester croquantes
  3. Finissez la cuisson en ajoutant les feuilles de brocolis, de l’oignon rouge et un peu d’ail

J’ai déposé ma poêlée sur un lit de lentilles et j’ai accompagné le tout avec un peu de riz basmati complet pour un apport suffisant en protéines.

A déguster en regardant le soleil faire des clins d’œil

Pause déjeuner brocolis rouge et feuilles

 

 

 

 

Banana Pancakes

DSC_0329BPour un brunch en amoureux, en solo ou en famille, quoi de meilleurs que des pancakes ?! Moelleux à souhait, cette version sans gluten et sans œuf m’a complétement bluffée. Tout y est : la consistance et les petits trous caractéristiques ! En prime, une délicieuse saveur de banane qui se marie parfaitement avec le sirop d’érable.

Une recette qui m’avait fait de l’œil dans ce livre d’Ellen Frémont « Desserts aux sucres naturels », dans la collection Saveurs et bien-être (Larousse). Je l’ai reproduite quasiment telle quelle (pour une fois  !)…Si ce n’est que j’ai remplacé la fécule de pomme de terre par de l’Arrow-root (mais bon, c’est aussi une fécule !)…Et que j’ai glissé une belle cuillère à soupe de farine de noisette (quand Ellen suggère l’ajout de farine de coco).

La cuisson à l’huile de coco convient parfaitement à cette recette.

L’huile de coco a un point de DSC_0327 bfumée élevé permettant des cuissons à haute température comme les cuissons à la poêle et même les fritures. Elle a la particularité de contenir des acides gras saturés (c’est pourquoi elle est solide à température ambiante). Mais ces  acides gras forment des plaques d’athérome finissant par boucher les artères de ceux qui en abusent. Alors, quoi ?! Qu’est-ce qu’elle nous chante la diététicienne ? Et bien, en fait, comme les choses ne sont jamais si simples, les acides gras saturés de l’huile de coco ont la particularité d’avoir des chaînes moléculaires courtes (contrairement aux acides gras saturés d’origine animale ou de l’huile de palme).La bonne nouvelle, c’est que ce type d’acides gras est rapidement métabolisé par notre système digestifs sans s’accumuler dans nos « tuyauteries ».

Comme on ne se nourrit pas de considérations biochimiques, passons vite aux choses sérieuses. Pour 25 à 30 pancakes (N’hésitez pas, ils sont si bons et se congèlent très bien) :

  • 200 g de sirop d’érable (en fait j’ai mis 100g de sirop d’érable + 100 g de sirop d’agave)
  • 3 bananes bien mûres
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 25 cl de lait de coco
  • 20 cl de lait végétal (soja pour cette fois)
  • 150 g de farine de riz
  • 100 g de fécule de pomme de terre (arrow-root pour ma part)
  • 5 de bicarbonate de soude
  • 1 grosse pincée de vanille en poudre
  • 1 pincée de sel
  • Huile de coco pour la cuisson et sirop d’érable pour la dégustation

J’ai légèrement simplifier la recette en la réalisant dans le bol du mixer :

  1. Mixez les bananes avec les sirops végétaux (érable/agave), le jus de citron, le lait de coco et le lait végétal
  2.  Ajoutez la farine de riz et la fécule, le bicarbonate, la vanille et le sel et mélangez soigneusement.

Difficile de faire plus simple, n’est-ce pas ? Il n’y a plus qu’à passer à l’étape de la cuisson. Et là, j’en conviens, elle peut être un peu longue si vous n’avez qu’une petite poêle de type poêle à blinis ! Poêle à blinis

J’ai résolu le problème en utilisant des empreintes métalliques rondes que je pose sur une poêle à crêpe. Et ce n’est plus un mais trois pancakes que je lance en cuisson d’un seul coup. La gourmandise, c’est bon pour les méninges !

DSC_0295

DSC_0294

 

 

 

 

 

  1. Faites chauffer votre poêle avec un peu d’huile (de coco, ou autre … )
  2. Versez une petite louche de pâte et faites cuire à feu moyen.
  3. Au bout d’environ une minute des petits trous vont apparaître et vous pourrez retourner le pancake.
  4. Laissez cuire l’autre face.

A déguster immédiatement ou à conserver un jour ou deux au réfrigérateur …Et encore plus longtemps au congélateur, pour des envies de brunch surprise !

banana pancake-page-001

Comme c’est encore meilleur tiède, je n’ai pas pu résister.

Gif pan cake

 

Gâteau choc-noisette à l’huile d’Olive !

 

choc noisette 1Oui, c’est bien d’un gâteau au chocolat dont nous allons nous régaler aujourd’hui. Comme une mise en bouche pour les fêtes de fin d’année !

Mais ce n’est pas n’importe quel gâteau au chocolat: cet ultra moelleux est sans gluten et sans beurre ! Oui, je vous l’accorde, il frime un peu en remplaçant la farine par de la poudre de noisette grillée et il joue carrément la provoc’ avec son huile d’olive à la place du beurre.choc noisette 2

Que cela ne vous effraie pas : en choisissant une huile d’olive douce, vous ne vous rendrez compte de rien ! C’est la magie de Noël… Dans toutes vos pâtisseries (cake, biscuits, pâtes à tarte…) vous pouvez remplacer très facilement le beurre, plein d’acides gras saturés, par une huile d’olive protectrice de votre petit cœur de choco’addict.

Si même les gourmandises deviennent saines !

En plus, la recette est simplissime et la cuisson rapide (normal, puisqu’il n’y a pas de farine !)

choc noisette 3

Pour 1 moule de 25 cm  de diamètre:
 200 g de chocolat noir pâtissier
165 g de noisettes grillées en poudre (peut se remplacer par de la poudre d’amande)
100 g de sucre
80 ml d’huile d’olive
4 oeufs

1- Préchauffez le four th.6 à 180°

2- Faites fondre le chocolat au bain-marie  jusqu’à ce qu’il soit bien lisse puis ajoutez  l’huile d’olive en mélangez bien pour l’incorporer au chocolat fondu.

3- Fouettez  le sucre et les œufs jusqu’à ce que le mélange double de volume.

4- Ajoutez la poudre de noisette puis le mélange chocolat et huile d’olive 

5-Mélangez avec soin.

6- Huilez et farinez* votre moule et versez-y votre préparation (*farine sans gluten).

7- Enfournez pour 25 minutes.

8-Laissez le gâteau refroidir avant de le démouler.

Vous pouvez egalement saupoudrer de sucre glace avant la degustation !

anim sucre glace

 

 

Porridge sans cuisson

Porridge de chia automneLa rentrée , toujours et encore !

(oui, oui, ça va se recycler au moins tous le mois de septembre, je suis pour les énergies durables, comme vous pouvez vous en douter).

La rentrée, c’est aussi et surtout devoir à nouveau régler son réveil pour se lever de bonne heure et de bonne humeur. Dur, dur quand le soleil décline et le moral aussi ! C’est donc le moment pour moi de vous aider à démarrer la journée du bon pied pour affronter le métro-boulot-dodo … ou le nouveau chef de bureau… ou la pile de chemises à repasser (oui, on a tous notre lot de corvée de rentrée).

Alors, comment fait-on au juste ? En se préparant un fabuleux petit déjeuner en seulement quelques minutes !ingrédients porridge cru compressé

(Petite précision) Je ne force personne, si vous n’avez pas faim en vous réveillant , il n’y a aucune obligation à vous nourrir dès potron-minet. Même si des générations de nutritionnistes ou de parents bienveillants vous ont gavé à grands coup de bol de chocolat chaud et de tartines dégoulinantes, il n’y a aucune raison pour s’obliger ingurgiter une nourriture que le corps ne « réclame » pas. Ecoutez votre faim, écoutez votre corps. La recette qui suit pourra tout aussi bien vous réconforter au goûter après une dure journée …

Il s’agit d’une sorte de porridge sans cuisson , sans céréale et sans lait (de vache)! Hein ? Quoi ? Comment ? Non, je vous rassure, le soleil ne m’a pas tapé trop fort sur la tête cet été (y’avait pas de risque, me direz-vous).

Mais qu’y a-t-il dans cette mystérieuse préparation ? chia graine compresséL’ingrédient de base est la graine de chia (ou plutôt les graines, sinon vous risquez de crier famine). Le chia n’est pas la nouvelle insulte à la mode mais une petite graine qui a tout à gagner à être mise au menu. Pour en savoir plus, sur la petite graine qui monte, je viens de lui consacrer un article à part entière, à consulter en cliquant là.

Ces petites graines de la grosseur de graines de pavot peuvent se consommer directement dans de nombreuses préparations (yaourt, salade de fruits, crudités…). Au contact d’un ingrédient humide, elles forment un gel ou « mucilage » constitué de fibres solubles très douces et bénéfiques, tout en restant croquantes sous la dent.Animation chia

  • Dans cette recette, j’utilise un lait oléagineux, cru et fait maison: mon fameux lait d’écureuil (recette ici) . Mais vous pouvez tout à fait prendre un lait industriel d’origine végétale (soja, amande…) ou d’origine animale: brebis ou même chèvre pour changer (ou vache si vous le tolérez).
  • Il suffit ensuite d’agrémenter avec les fruits de saison. J’ai testé tout l’été la version aux framboises, fraises, abricots, pêches et nectarines. Encore meilleur avec des fruits bien mûrs et juteux. En ce moment, profitez des prunes de toutes sortes, des figues si sucrées, des raisins et des poires. A chaque saison, c’est tout aussi bon ! Vous pouvez aussi ajouter des fruits séchés qui se trouvent toute l’année.
  • Suivant votre goût, vous pouvez sucrer les graines de chia avec un sucre naturel (miel, sirop d’agave ou d’érable…).Personnellement, je trouve que le sucre des fruits suffit.
  1. Prévoir 2 à 3 cuillères à soupe de graines de chia (suivant votre appétit)
  2. Ajouter 80 à 100 ml de « lait » et remuer soigneusement
  3. Laisser tremper et gonfler les graines une dizaine de minutes
  4. Ajouter les fruits et le sucre, si besoin
  5. Ca y est, c’est prêt !

 

 

Envie de fraicheur ?

Tout nus et tout crus ! On se calme, on se calme, autant vous le dire tout de suite, ce ne sont que des petits pois !

Quoi ? Encore ! Ben oui ,ce vert brillant, moi par ces chaleurs, ça me rafraichit tout de suite ! Veillez tout de même à la qualité du petit pois qui doit être irréprochable: croquant et légèrement sucré.

crémeux de petits pois crus

  1. Ecossez des petits pois (ça c’est du boulot, mais rien n’interdit de le faire en maillot de bain et dans une chaise longue, voire à côté d’une piscine si vous en avez sous la mains !)crémeux de petits pois crus (zoom)
  2. Mixez avec quelques feuilles de menthe fraîche
  3. Placez au frigo au moins 1 heure
  4. Décorez avec de jeunes pousses (ici, des graines de tournesol)
  5. Dégustez (à cette étape, vous pouvez avoir réintégré la chaise longue !)

Oui, je sais, la chaleur ça rend feignante.

crémeux de petits pois crus (dessus)2

 

 

Atelier du cru du 2 juillet

Cette fois-ci ce sera bien le dernier atelier de la saison 2013/2014 !

Face au succès du précédent atelier sur la CRUsine, je vous invite à venir découvrir les secrets de la pâtisserie crue et des jus d’herbe de blé. Je vous ferai découvrir mon nouveau joujou : un extracteur de jus à froid !

Encore un atelier plein de vitalité pour être en pleine forme cet été !

Reprise des ateliers en octobre avec un nouveau programme d’ateliers à Sartrouville, et session de rattrapage à Maisons-Laffitte et Carrières/seine où je reprendrai le programme de cette année. Infos détaillées à venir, dans la rubrique actus et mieux-être

Nutrition&Mieux-être 02 juillet 2014-Affiche mail-page-001